Le premier tour de l’élection présidentielle a fait émerger deux candidats, dont le Président sortant en deuxième position. Ce résultat participe sans doute des changements de positions qu’il adopte sur des valeurs fondamentales et qui peuvent légitimement nous interpeller.

Nous, centristes ou anciens centristes avons soutenu François Bayrou il y a cinq ans. Nous avons des idées fortes portées par des valeurs humanistes et laïques qui définissent un cadre pour un Etat équitable, agile, réactif, fort sur ses missions régaliennes, à la fois stratège pour préparer l’avenir de nos enfants, protecteur des plus faibles et promoteur du développement commercial et industriel.

La notion de plus faibles n’est pas qu’économique, elle comprend aussi les personnes vulnérables, âgées, invalides, ainsi que les enfants qu’il s’agit de préparer au mieux à un futur incertain. Des politiques dignes sur la dépendance, l’éducation, la formation la sécurité et la liberté de chacun nous paraissent être une priorité en les mettant en œuvre par des actes et non par des mots.

Nous pensons qu’il convient de réagir face à la disparition de la notion d’intérêt général, de service public et à la mise en place d’une gouvernance sans éthique dominée par des marchés au cynisme sans bornes et aux références constitutionnelles aléatoires. Les politiques actuelles ont montré leurs limites sociales, sociétales et économiques comme l’illustre l’explosion du chômage, du communautarisme mais aussi le déficit abyssal de notre commerce extérieur.

Nous savons bien que les solutions ne viendront uniquement de notre pays, c’est pourquoi nous pensons que la France doit retrouver l’influence qu’elle a hélas perdue en Europe pour promouvoir ce message et trouver des Alliés en phase avec elle. La construction d’une Europe politiquement forte ancrée sur les valeurs humanistes et actrice volontariste de son destin nous paraît une pierre angulaire de toute politique française respectueuse des citoyens.

Tout cela, François Hollande le porte dans la vision qu’il exprime. Il nous paraît être le seul candidat disposant d’une cohérence dans le tout, capable de tendre vers une alliance réussie entre société, morale et marché en s’appuyant sur les piliers européens et nationaux. Face à l’importance de ces enjeux, nous appelons sans hésiter à voter pour lui au second tour de l’élection présidentielle de 2012.

Les animateurs et amis du Club « Les Eléates » de Démocratie 2012 :
Jean-Marie Aoust, Conseil en développement international, Dirigeant de société
Jean-Paul Benoit, Avocat, Député européen honoraire
Jean-Marc Fillieule, Conseil en développement territorial, ancien Directeur général de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Guyane
Charles Napoléon, ancien Maire -adjoint d’Ajaccio, Chef d’entreprise et Écrivain
Claude Revel, Dirigeante de société, Professeure et Auteure
Bruno Lartigue, secrétaire général de l’Atelier de  la République
Hélène BAUMERT, Maire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *