Par Dominique Villemot et Jean-Marie Cambacérès respectivement Président  et  Secrétaire de Démocratie 2012 (Promotion Voltaire de l’ENA )

François Hollande est très conscient de l’importance de l’écologie, pour que les hommes et les femmes de notre pays vivent mieux. Il a même proposé un « Pacte de L’Ecologie » complet, touchant de nombreux secteurs.

En cette veille du 1er tour de la Primaire, il est bon d’en rappeler les points forts aussi bien pour l’analyse que pour les principales mesures.

Une société durable est une société dans laquelle les facteurs humains et environnementaux sont privilégiés. C’est une société qui favorise le long terme sur le court terme. C’est une société que nous serons fiers de léguer à nos enfants.

1) Dans un premier temps, il faut mettre en avant le facteur humain,

– Cela implique tout d’abord de lutter contre la souffrance au travail et de faire du bien-être au travail un axe de compétitivité et d’efficacité économique, en instituant des espaces de discussions et d’autonomie dans le travail et en réformant les modes de management dans les entreprises.

– Il faut aussi adapter notre politique de prévention et de santé pour tenir compte de l’évolution de notre environnement, qu’il soit physique, chimique ou bactériologique : santé alimentaire, santé au travail et sécurité des médicaments.

2) Il faut faire de notre fiscalité un instrument de bien-être,

Pour cela, il faut plus taxer la pollution et moins taxer le travail, en instituant une taxe carbone sur les entreprises, ce qui permettra à la fois de contribuer à la lutte contre l’émission de gaz à effets de serre et de réduire le coût du travail, via un abaissement corrélatif des cotisations sociales assises sur les salaires. Le produit de cette taxe sera affecté au budget de la Sécurité Sociale.

3) Il faut bâtir un nouveau plan énergétique pour la France,

Il faut réduire progressivement la part du nucléaire dans le mix énergétique français en portant la part de notre électricité d’origine nucléaire de 75% à 50% d’ici à 2025. Ceci représentera un effort comparable à celui prévu par l’Allemagne.

Parallèlement il nous faut préparer la transition énergétique en combinant économie d’énergie dans les logements et les transports et développement des énergies renouvelables. Un plan de transition énergétique sur dix ans associant l’Etat, les collectivités locales et l’Union Européenne pourrait mobiliser 50 milliards d’euros pour cela.

Sur tous ces sujets, pour plus de transparence, nous organiserons un grand débat public sur la politique énergétique de la France.

Sur tous ces points, François Hollande a pris position. Il s’est engagé dans un esprit responsable, en expliquant les étapes nécessaires compte tenu de la situation énergétique et économique de notre pays.

Pour l’aider, les femmes et les hommes sensibles aux questions écologiques doivent voter pour lui dès le 1er tour des élections Primaires Citoyennes, le dimanche 9 octobre.

par Dominique Villemot et Jean-Marie Cambacérès respectivement Président et Secrétaire de Démocratie 2012 (Promotion Voltaire de l’ENA)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *